ACCUEIL - COMPETITION - MOTO GP - 2011 - les COURSES - République Tchèque, Brno
 
 
  les infos FIM
 
 
 
  les infos motogp.com
 
 
 
 
MOTO GP : République Tchèque, Brno
 
Stoner de l'enfer au paradis
 

Souvenez-vous du Grand Prix de Brno 2008 lorsque l'infortuné Casey Stoner, déjà «souffleté» à Laguna Seca par Valentino Rossi, s'était retrouvé le nez dans le gravier, laissant l'italien remporter le GP «dans un fauteuil».

Situation inverse lors de ce GP de Brno 2011 avec un Stoner serein et une course de rêve pour l'australien qui n'a pas eu à se battre une seule fois durant cette course.

Après Jorge Lorenzo victime d'un avant fuyant en début de GP, c'est Dani Pedrosa qui a fait un beau cadeau à son «patron» en chutant rapidement, laissant Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo et Marco Simoncelli se bagarrer et donner naturellement de l'air à un australien qui n'a jamais paru aussi serein, quoique...

 
Stoner se promène à Brno
 

En effet à bien regarder les chiffres Casey Stoner est loin d'avoir le championnat autant gagné que certains le pensent.

Il est certain que Casey Stoner est le meilleur et le plus fort cette année. Mais mathématiquement l'affaire est très loin d'être réglée.

Car avec seulement 32 points d'avance le pilote du HRC n'est pas à l'abri d'un incident de course qui lui remettrait une grosse pression.

Et si Ben Spies continue d'être «fair play» avec Jorge Lorenzo le majorquin peut compter sur un allié de poids tout comme Dani Pedrosa qui a sans doute des revanches de tous ordres à prendre et dont l'ensemble du staff du HRC ignore, pour le moment, consciencieusement le classement mais ... jusqu'à quand?

 
Casey Stoner teste la 1000 à Brno le lendemain du GP
 

Andrea Dovizioso est moins bon et performant que Dani Pedrosa (et sans doute moins sponsorisé) mais l'italien compte la bagatelle de 53 points d'avance sur l'espagnol dont la situation à long terme risque de ne pas s'améliorer dans le cas où la progression de Marc Marquez se poursuive sur le même rythme en 2012...

Mais ne faisons pas trop de projections et tenons-nous en au faits : 53 points de retard ça commence à faire une ombre dans le tableau même avec blessure et longue convalescence ad hoc.

Certes Dani Pedrosa semble intouchable mais c'était juste pour souligner le gap et ses conséquences multiples et obscures pour l'avenir de Dani.

Car terminer 5ème ou second ne vous met pas dans les mêmes conditions pour attaquer la cruciale année 2012 sur de nouvelles motos pour l'espagnol.

 
que dire? Que Dovizioso est là lorsque Dani n'y est pas?
 

Marco Simoncelli l'a fait! Le pilote Gresini a fait honneur à son talent en signant le 1er podium de sa carrière en catégorie reine.

Profitant de la chute de Dani Pedrosa (soyons honnête) et d'un Jorge Lorenzo en délicatesse avec ses gommes l'italien a au moins inscrit son nom sur les tablettes de la discipline mais il en faudra encore pour l'installer dans le dernier carré de manière durable.

Ceci dit ce 1er podium ne peut que lui être bénéfique que ce soit au niveau sportif ou dans les coulisses pour cette saison des transferts qui bat son plein.

Des transferts qui comme chaque année ne sont absolument pas un sujet de préoccupation pour nous : certains s'y emploient très bien! Mais ici on est un peu comme St Thomas : nous ne croyons que ce que nous voyons et seul les courses et les faits de courses nous passionnent.

Il sera toujours temps, lorsque les contrats seront définitivement signés de s'intéresser à ce jeu annuel de chaises musicales.

 
Marco Simoncelli vient de conquérir son graal : un podium en Moto GP
 
 
Moto GP
la grille de départ - 22 tours - 118 km - 43mn - moyenne 164 km/h

air 24° - humidité 37% - piste 37°

 
sommaire
 
une pensée pour John Hopkins que l'on se faisait un plaisir de revoir ici à Brno en wild card pour Suzuki et qui s'est amoché 3 doigts de la main droite.
 
John Hopkins
 
 
la grille
 

Dani Pedrosa confirme sa bonne forme depuis son retour en claquant la pole devant Jorge Lorenzo et Casey Stoner.

Randy De Puniet se contente de la 5ème et de la 15ème position.

 
la pole pour Dani Pedrosa
 
 
les pneus
source Bridgestone
 

Tout le monde part avec le même arrière soft.

Belle unanimité pour les avants avec seulement 2 pilotes qui ont opté pour des durs : Alvaro Bautista et Jorge Lorenzo tandis que tous les autres ont choisi des extra durs.

 
 
 
le départ
 

Hole shot pour Dani Pedrosa devant Jorge Lorenzo qui fait le forcing pour se porter de suite aux avant postes, Casey Stoner et Andrea Dovizioso emboitant la roue de la Yamaha

 
hole shot pour Dani Pedrosa
 
 
la course
 

Casey Stoner prend rapidement le meilleur sur Andrea Dovizioso pour venir se placer... dans le sillage de son autre coéquipier Dani Pedrosa qui dans le même temps perd le leadership au profit de Jorge Lorenzo très saignant dans ce début de GP.

 
Jorge Lorenzo ouvre les hostilités
 

Valentino Rossi imite ses petits camarades en s'empoignant avec Nicky Hayden tandis que Colin Edwards et Alvaro Bautista constituent les deux autres pilotes de ce petit groupe de 4 déjà légèrement distancé par la tête de la course.

 
Valentino Rossi à la bagarre avec son coéquipier
 

Justement en tête de la course qui retrouve-t-on?

Dans l'ordre : Jorge Lorenzo, Dani Pedrosa, Casey Stoner, Andrea Dovizioso, Ben Spies et Marco Simoncelli...

 
Lorenzo toujours aux manettes
 
Jorge Lorenzo se fait une chaleur en perdant l'avant ce qui permet à Dani Pedrosa et Casey Stoner de s'emparer du commandement... mais pas pour longtemps pour l'espagnol qui chute de l'avant dans le virage suivant.

 

Dani Pedrosa en profite mais chute dans la foulée
 
 
pause de charme
 
c'est ce qu'on appelle le charme slave
 
 
encore 20 tours
 

C'est sur un véritable plateau que Casey Stoner hérite de la 1ère place de ce Grand Prix.

Echaudé par sa glisse de l'avant on imagine que Jorge Lorenzo est sans doute moins fringuant qu'en début de couse tandis qu'Andrea Dovizioso qui talonne la Yamaha risque fort de faire le jeu du leader de l'australien en asticotant Jorge Lorenzo.

 
la leadership sur un plateau pour Casey Stoner
 

Comme on le pressentait Andrea Dovizioso joue crânement sa chance en attaquant un Jorge Lorenzo que l'on sent beaucoup plus prudent.

 
Andrea Dovizioso s'intercale entre Casey Stoner et Jorge Lorenzo
 
Bien parti et sans encombres Marco Simoncelli est le seul à suivre le rythme des 4 premiers après avoir lâché Ben Spies.
 
Marco Simoncelli dans le sillage de Jorge Lorenzo
 

Karel Abraham se sort mais repart.

Le pilotes tchèque mal à l'aise sur son propre circuit (il appartient à son père) abandonnera peu après : radiateur fendu.

 
chute et abandon peu après pour Karel Abraham
 
La malédiction de Silverstone frappe une nouvelle fois Cal Crutchlow qui chute et abandonne une nouvelle fois...
 
nouvelle chute et nouvel abandon pour Cal Crutchlow
 
 
pause de charme
 
le tour des popotins....
 
 
encore 15 tours
 

2.279 : Casey Stoner commence à creuser l'écart tranquillement serait-on tenté de dire.

Car derrière Andrea Dovizioso, pas tout à fait serein, commet une erreur qui permet à Jorge Lorenzo de le recoller tandis que Marco Simoncelli commence à mettre la pression à Jorge Lorenzo... mais «avec des pincettes» (lol).

 
la voie est libre pour Casey Stoner
 

Comme nous le disions auparavant Andrea Dovizioso ne semble pas au mieux.

Jorge Lorenzo en profite pour tenter un coup de poker en s'infiltrant à l'intérieur de la Honda du HRC pour s'emparer de la seconde place.

 
Jorge Lorenzo tente de reprendre la main
 

Mais l'espagnol ne fait pas illusion et il ne décroche pas d'un millimètre ses deux compères Andrea Dovizioso et Marco Simoncelli qui lui collent aux basques...

 
Jorge Lorenzo a beau faire ça ne décolle pas
 
Un combat à trois qui pourrait faire le jeu de leurs poursuivants : Ben Spies, suivi à quelques longueurs par Valentino Rossi qui devance Alvaro Bautista.
 
Ben Spies, Valentino Rossi et Alvaro Bautista vont-il recoller?
 

La Yamaha de Jorge Lorenzo continue de tanguer dangereusement.

Et ce n'est que grâce à tous ses talents de pilote que l'espagnol réussit, pour le moment, à contenir les deux Honda.

 
Jorge Lorenzo pas au mieux avec sa Yamaha
 

Mais la résistance de Jorge Lorenzo a ses limites.

Andrea Dovizioso est le premier à régler l'espagnol avant que Marco Simoncelli ne l'imite très proprement pour se porter à la 3ème place sinonyme de 1er podium en catégorie reine pour le pilote Gresini.

 
Marco Simoncelli passe Jorge Lorenzo... proprement
 
 
pause de charme
 
les pressions n'ont pas résistées
 
 
encore 10 tours
 

Casey Stoner continue son cavalier seul tranquille laissant Andrea Dovizioso, Marco Simoncelli et Jorge Lorenzo se bagarrer pour le podium.

 
6.232 d'avance pour Casey Stoner : tranquille
 
Andrea Dovizioso et Marco Simoncelli ont mis une seconde à Jorge Lorenzo lequel peut craindre (quoique...) le retour de son coéquipier Ben Spies lui-même potentiellement menacé par Valentino Rossi et Alvaro Bautista.
 
Jorge Lorenzo commence à lâcher prise
 

Le mystère Spies....

Du 5ème au 15ème tour l'américain a aligné, sans donner l'impression de forcer, des chronos inférieurs à ceux de Jorge Lorenzo, jusqu'à ce qu'il revienne quasiment dans la roue de son «leader».

A partir de là Ben Spies n'a cessé de signer des chronos de métronomes mais cette fois-ci identiques ou légèrement supérieurs à ceux de Jorge Lorenzo.

Fair play l'américain?

 
Ben Spies dans la roue de Jorge Lorenzo et pourtant ...
 

Il était bien parti pour réaliser une belle course mais tout comme à Laguna Seca Alvaro Bautista n'arrive pas à tenir la distance dans le sillage de Valentino Rossi.

Le pilote Suzuki chute une nouvelle fois et abandonne.

 
chute pour Alvaro Bautista pas content
 
 
encore 5 tours
 

Casey Stoner se dirige tout droit vers un nouveau succès tandis que les deux autres marches sur le podium sont encore à partager entre Andrea Dovizioso et Marco Simoncelli.

 
Casey Stoner comme à la parade
 

Même si l'on peut penser que le pilote Gresini aura à cœur de terminer sur ses deux roues et de monter pour la 1ère fois sur un podium.

Autrement dit il est peu probable qu'il tente le tout pour le tout dans les derniers tours.

 
Marco Simoncelli sur la réserve...
 

Effectivement dans les derniers tours Marco Simoncelli assure et rend la main.

Fort de son avantage sur Jorge Lorenzo, Marco semble vouloir assurer sa 3ème place.

 
Marco Simoncelli assure
 
 
dernier tour
 

Casey Stoner l'emporte après une course sans histoire et pauvre en spectacle mais l'australien n'en a cure qui conforte encore un peu plus sa place de leader du championnat avec 32 points d'avance sur Jorge Lorenzo.

 
29ème victoire en Moto GP pour Casey Stoner
 

Rien ne bouge derrière le pilote du HRC. Andrea Dovizioso se classe second et Marco Simoncelli laisse exploser sa joie de finir - enfin - 3ème!

Ben Spies qui n'a plus bougé une oreille depuis le 15ème tour permet à Jorge Lorenzo se sauver sa 4ème place.

 
une 3ème de Marco Simoncelli qui fait plaisir
 

Valentino Rossi réussit à terminer 6ème à seulement 12 secondes du vainqueur : la Ducati progresse ou Valentino Rossi a-t-il profité de circonstances favorables?

Réponse à Indianapolis!

 
Valentino Rossi seulement à 12 secondes
 
 
le podium
 
1. Stoner - 2. Dovizioso - 3. Simoncelli

 

 
pause de charme
 
pourvu que Suzuki ne laisse pas tomber le Moto GP en 2012...
 
 
1er Casey Stoner
 
sommaire
 

Nous savions que nous pouvions lutter pour le podium aujourd'hui mais nous ne nous attendions pas à gagner.

 
 
Casey Stoner

Au départ je me suis battu avec Andrea et j'ai perdu un peu de temps et je craignais surtout que Dani et Jorge ne s'échappent.

 
 
Casey Stoner

La moto était très bien, j'ai doublé Jorge et puis Dani est malheureusement tombé.

J'ai donc poussé pour creuser l'écart et j'ai réussi à le faire assez rapidement puis après j'ai simplement dû gérer ma course.

 
 
Casey Stoner

Je suis désolé pour Dani, il aurait été très dur à battre aujourd'hui.

Après un week-end aussi compliqué, nous sommes vraiment très contents de repartir sur une victoire, merci à toute l'équipe qui n'a jamais rien lâché et qui me soutient toujours.

 
 
 
 
2ème Andrea Dovizioso
 
sommaire
 

Je suis vraiment content d'être de retour sur le podium, c'est un bon résultat après un week-end difficile et cette seconde place est très importante pour le Championnat.

 
 
Andrea Dovizioso

Pendant le warm-up nous avons fait quelques petits changements et j'ai trouvé un meilleur feeling.

J'étais déterminé pour la course et j'ai pris un très bon départ.

 
 
Andrea Dovizioso

Je suis resté prudent au début pour économiser mes pneus.

J'avais un bon rythme et lorsque Dani est tombé j'ai essayé de rester avec Casey, puis j'ai fait une erreur dans le virage n°13.

 
 
Andrea Dovizioso

Après ça je ne pouvais plus rattraper Casey. Je suis content de la façon dont j'ai géré ma course avec Lorenzo puis avec Simoncelli.

 
 
Andrea Dovizioso

J'ai attaqué sur les derniers tours parce que je ne voulais pas avoir à me battre avec Marco.

Je tiens à remercier Honda et toute l'équipe pour leur travail, nous avons eu des problèmes ce week-end mais nous avons démontré que nous étions bien là pour la course et je suis maintenant impatient d'aller à Indy dans deux semaines.

 
 
 
 
3ème Marco Simoncelli
 
sommaire
 

Je suis très heureux.

J'ai été très fort cette année mais ça a été dur parce que nous avons dû gérer beaucoup de situations difficiles.

 
 
Marco Simoncelli

Avec le team nous n'avons jamais perdu la foi et le résultat que nous attendions arrive enfin alors je tiens à remercier toute l'équipe mais aussi Honda et tous ceux qui ont continué de croire en moi.

 
 
Marco Simoncelli

Aujourd'hui, pendant le dernier tour, j'espérais que la course se termine et que rien de mauvais n'arrive et ça s'est bien fini.

 
 
Marco Simoncelli

Je n'ai pas fait un très bon départ et j'ai dû passer Valentino, qui s'est battu pendant un moment et j'ai des marques de pneus sur ma combinaison pour le prouver !

 
 
Marco Simoncelli

C'était une bonne bataille, même si c'était court.

A la fin j'ai essayé de revenir sur Dovizioso mais il poussait très fort et j'ai décidé de me contenter de ma position parce que je savais que Lorenzo était en train de revenir derrière moi.

 
 
 
 
sommaire
 
Colin assure, Cal cale
Colin Edwards 9 ème - Crutchlow abandon
 

La fin de saison du Team Tech 3 est loin des espérance que la paire Edwards - Crutchlow pouvait laisser escompter.

Le diable du Supersport que l'on croyait fort dans son pilotage mais surtout fort dans sa tête semble bien plus fragile que prévu.

 
Colin Edwards
 
Décidément les anglais ne réussissent pas au Team Tech3. Après James Toseland, Cal Crutchlow que l'on croyait prometteur n'en finit pas de décevoir comme si l'accession à la catégorie constituait une fin en soi et non pas seulement un palier soumis à progression.
 
Colin Edwards
 
Hervé Poncharal

Ce GP de Brno est un peu la répétition de Laguna Seca. Avec d'un côté un Colin Edwards qui a réussi la meilleure course possible.

Et de l'autre un Cal Crutchlow qui n'arrive toujours pas à prendre confiance dans son avant pour diverses raisons.

 
Cal Crutchlow
 
Hervé Poncharal

Une partie du challenge du MotoGP c'est de savoir adapter son pilotage à ces machines...

Vouloir s'imposer à tout prix et se crasher à chaque fois ne me semble pas être la bonne méthode pour un rookie qui découvre la catégorie.

 
Colin Edwards
 
 
pause de charme
 
la beauté au naturel
 
 
sommaire
 
De Puniet - la reconquista?
12ème
 

Toujours convalescent Randy De Puniet est surtout handicapé par son corps car au niveau du matériel même si tout n'est pas parfait on sent que le nouveau chassis semble à sa convenance ce qui est très positif.

 
 

Optimistes dans l'âme nous pensons que cette fin de saison pourrait se révéler bien heureuse pour le pilote français pour peu que le physique retrouve un niveau suffisant.

 
 
Randy De Puniet

Encore un grand prix difficile car après ma chute de samedi durant la séance d’essais qualificatifs, mes douleurs dans le dos se sont réveillées.

Dès le départ j’ai eu du mal à me mettre dans le rythme car je n’arrivais pas du tout à bouger sur la moto.

 
 
Randy De Puniet

Après quelques tours les temps ont commencé à s’améliorer puisque je roulais dans le même chrono que Nicky Hayden qui était lui 7ème, ce qui m’a permis de revenir sur Barbera et Elias.

 
 
Randy De Puniet

Malheureusement ne pouvant trop me servir de mes appuis sur les jambes j’ai du compenser avec les bras.

J’avais déjà bien entamé mon capital force et je n’étais plus en mesure de me battre avec eux et de les doubler dans les derniers tours.

 
 
Randy De Puniet

C’est une fois de plus décevant car depuis les 2 dernières courses je commence à me sentir de mieux en mieux sur la moto, et je pense qu’en prenant un bon rythme dès le départ, il y a moyen de rentrer dans les 10.

J’ai maintenant 15 jours devant moi pour me reposer et reprendre un peu de force pour le prochain grand prix à Indianapolis

 
 
 
pause de charme
 
éco brune
 
 
sommaire
 
Toni Elias assure les points
11ème
 

Le tableau général n'est toujours pas mirobolant mais à l'heure du décompte final il n'est pas certain que la position de Toni Elias reflète la saison difficile qu'a connu l'espagnol.

Car au train où vont les choses la 12ème place est envisageable ce qui n'est pas aussi catastrophique qu'envisagé un temps...

 
 
Toni Elias

Mon départ aujourd'hui n’a pas été aussi brillant et concluant qu'à l'habitude car je me suis rapidement retrouvé en délicatesse à glisser sur une partie sale de la piste.

Et je n'ai donc pas pu atteindre mon objectif qui était d’accrocher le groupe des 5 pilotes de tête dans le premier virage.

 
 
Toni Elias

Je me suis ensuite mis progressivement dans le rythme de la course en signant des chronos réguliers mais pas assez rapides malheureusement pour rester au contact d’Aoyama.

Les deux derniers tours ont en revanche été superbes avec cette belle bagarre pour la 10ème place à la lutte avec Hector Barbera qui aura finalement réussi à prendre l'avantage.

 
 
Toni Elias

Mais l'essentiel pour moi restera indéniablement la cadence que l'on aura réussie à imprimer aujourd'hui pendant le GP qui met en lumière notre progression.

C'est une étape majeure pour l'équipe et moi-même qui devrait s'accentuer davantage demain lors des essais post-GP.

 
 
 
le journal LCR
 
cliquer sur l'image
 
 
pause de charme
 
à la poursuite du pass vert
 
 
haut de page
 
 
 
 
 
 
sommaire
 
Moto GP
 
Moto 2
 
125
 
 
Tech3
 
Pramac - Puniet
 
LCR
 
CIP
 
Johann Zarco
 
Red Bull Rookies Cup
 
 
 
interviews
 
1. Stoner
 
2. Dovizioso
 
3. Simoncelli
 
 
 
résultats
 
classements
 
les grilles
 
le calendrier
 
 
 
 
 
 
PHOTOS Mototribu : Moto GP Brno
photographe Philippe Guérin
2010 - 2009 - 2008 - 2007
 
Johann Zarco
 
 
 
PHOTOS : Moto GP Brno
 
Scott Redding - poser le coude ne suffit pas toujours...
 
 
 
PHOTOS : la Red Bull Rookies Cup
une erreur s'est glissée dans l'album : les 2 photos de «ryde» sont de Techer
 
la victoire d'Alan Techer
 
 
PHOTOS - les pit babes de Brno
Philippe Guérin - Les Teams
 
c'est le pompon
 
 
 
PHOTOS - les stands
photographe Philippe Guérin
 
 
 
 
le circuit de Brno
 
sommaire
 
 
 
 
 
 
forums
 
 

Le Grand Prix de Brno marque traditionnellement la mi saison du Moto GP avec 8 GP à disputer Brno y compris.

L'occasion pour toute l'équipe des rédacteurs du forum MotoGP de faire le point sur tous les pilotes de la catégorie reine à cet instant crucial de la saison nais aussi de la Moto 2 et des 125.

 
forum MotoGP - les bilans mi-saison
 

Un sacré boulot de passionnés tout aussi doués pour l'écriture qu'ils le sont pour disséquer et commenter les saisons de vitesse sur le forum.

Avec pas moins d'un bilan par pilote Moto GP, plus les Moto 2 et les 125 c'est d'un véritable travail journalistique qu'il faut parler.

Ni trop long ni trop courts leurs articles vous permettront d'avoir les idées claires à l'entame de cette seconde partie de saison.

 
 
 
 
 
pause de charme
 
on respire on respire
 
 

Moto 2

Marquez
la grille de départ - 20 tours - 108 km - 41mn - moyenne 157 km/h
air 24 ° - humidité 40% - piste 35°
 
sommaire
 

Après le GP de Silverstone remporté par magistralement par Stefan Bradl et au cours duquel Marc Marquez était tombé... (si, si) nous écrivions

«attention aux excès d'optimisme comme de passer le dernier virage avant la ligne d'une main tout en saluant la foule....

Le titre n'est pas (encore) dans la poche et en compétition les excès de prudence comme de confiance peuvent s'avérer préjudiciables».

Ces dernières courses viennent de nous prouver que nous avions senti juste à un moment où beaucoup considéraient le championnat comme plié après l'abandon de Marquez et cette belle victoire de Bradl que tout le monde voyait illico en Moto GP.

Les mouches auraient-elles changé d'âne? Toujours est-il que maintenant c'est l'allemand qui commence à faire grise mine même s'il n'a pas (encore) le feu aux fesses.

 
Andrea Iannone 2 le retour!
 

Oa beau dire que Stefan Bradl gère une belle avance (ce qui n'est pas faux) il n'en demeure pas moins qu'il fait la tronche à chaque podium en se retrouvant systématiquement derrière Marquez.

Mathématiquement ce n'est pas dramatique mais psychologiquement c'est une autre paire de manches.

Le pilotage à la fois pur et précis de Marc Marquez tranche avec le style plus puissant de l'allemand qui devra se méfier de cette propension à bouffer un peu plus de pneu que l'espagnol...

N'est pas Iannone qui veut et finir un GP tout en glisses et à la limite pour empêcher son adversaire direct de passer au finish.

Car le retour de Iannone, s'il se confirme car avec cet oiseau là on ne sais jamais, pourrait également venir jeter de l'huile sur le feu d'une fin de saison Moto 2 qui s'annonce d'ores et déjà passionnante.

 
Marc Marquez : un pilotage au cordeau!
 
 
la grille
 

Après avoir caché son jeu durant les essais Marc Marquez signe sa 3ème pole d'affilée devant Stefan Bradl et De Angelis.

Jules Cluzel est 11ème en 411ème ligne, Valentin Debise 19ème en 7ème ligne et Mike Di Meglio 24ème en 8ème ligne.

 
Marc Marquez signe sa 3ème pole d'affilée
 
 
le départ
 

Stefan Bradl part comme un boulet de canon et devance Marc Marquez, De Angelis et Thomas Luthi.

 
le hole shot pour Stefan Bradl
 
 
la course
 

Marquez se loupe quelque peu au freinage et percute Stefan Bradl... une échauffourée qui permet à Thomas Luthi d'en profiter pour s'emparer de la 1ère place

 
Thomas Luthi s'empare de la 1ère place
 

Festival de gamelles dès les premiers tours avec tout d'abord Randy Krummenacher puis Jules Cluzel qui part à la faute dans les graviers et totalise dorénavant 5 abandons sur 10 courses.

Max Neukirchner chute à son tour de même que Bradley Smith et Yonni Hernandez.

 
nouvelle chute pour Jules Cluzel
 

5 pilotes ont fait le trou : Stefan Bradl, Alex De Angelis, Thomas Luthi, Marc Marquez et Andrea Iannone.

On est pas loin des 2 secondes d'avance pour ces 5 pilotes devant Aleix Espargaro le 1er des poursuivants.

 
Stefan Bradl mène la danse des leaders
 
 
encore 15 tours
 

Stefan Bradl continue d'assurer le train du groupe de tête avec quelques longueurs d'avance sur Andrea Iannone, Alex De Angelis, Marc Marquez et Thomas Luthi.

Vu comme c'est parti la victoire va se jouer entre ces 5 hommes.

 
attention «danger»... pour une fois, Andrea Iannone n'est pas parti de derrière
 
Changements de positions dans le groupe de tête : Marc Marquez s'empare de la seconde place devant De Angelis, Andrea Iannone et Thomas Luthi qui ferme toujours la marche.
 
Marc Marquez s'empare de la seconde place devant De Angelis
 
Le groupe des poursuivants est toujours mené par Espargarro devant Simone Corsi, Rabat et le pilote CIP Dominique Aegerter qui semble avoir retrouvé ses sensations après un bon début de saison suivi d'un passage à vide.
 
Dominique Aegerter semble avoir retrouvé ses sensations
 
 

encore 10 tours

 

Stefan Bradl conserve toujours quelques dixièmes d'avance sur les autres pilotes mais dans le collimateur des quatre autres morts de faim on voit mal l'allemand réussir à s'échapper au nez et à la barbe d'Andrea Iannone ou de Marc Marquez...

 
Stefan Bradl fait la course en tête mais l'allemand s'use plus qu'autre chose
 
Stefan Bradl commence à fatiguer et commet une petite erreur en élargissant un virage, une faute qu'Andrea Iannone met immédiatement à profit pour s'emparer de la 1ère place.
 
Andrea Iannone à la manœuvre
 

Ça commence à chauffer entre les pilotes alors qu'il reste encore 8 tours à courir.

De Angelis asticote Marc Marquez par deux fois ce qui provoque une cassure entre Andrea Iannone et Stefan Bradl et les 3 autres pilotes.

 
Marquez fait du coude à la roue avant de De Angelis à moins que ce ne soit l'inverse
 
Une petite «queue de poisson» sur un dépassement de Marc Marquez sur De Angelis remet les pendules à l'heure entre les deux pilotes qui ne passeront peut-être pas leurs vacances ensemble selon la formule consacrée...
 
c'est chaud entre Marc Marquez et Alex De Angelis
 
 

encore 5 tours

 

Andrea Iannone lui non plus n'a pas réussi à prendre le large, au contraire l'italien se fait passer par Stefan Bradl tandis que Marc Marquez ramarre entrainant avec lui ses compères De Angelis et Thomas Luthi : tout est à refaire!

 
retour à la case...départ
 

Il reste 3 tours lorsqu'Andrea Iannone passe Stefan Bradl pour s'emparer du commandement en passant d'un seul coup d'un seul l'allemand et Marc Marquez alors que les 3 pilotes se présentaient de front à l'attaque d'un gauche... de la belle ouvrage.

 
Andrea Iannone au commandement
 

Marc Marquez réussit une attaque en deux temps sur Andrea Iannone ce qui provoque le regroupement des 4 pilotes tandis que Thomas Luthi est décroché.

 
Marc Marquez en tête mais rien n'est joué
 
 
dernier tour
 

Marc Marquez attaque en tête le dernier tout mais pas pour longtemps car Andrea Iannone lui fait les freins en bout de ligne droite.

Stefan Bradl tente une attaque sans succès tandis qu'Andrea Iannone protège sa position à coup de grandes glisses.

 
Andrea Iannone le panache
 

Un super passage dans la chicane permet à Andrea Iannone de s'assurer les quelques mètres qui ne permettent plus à Marc Marquez de revenir.

Mais l'espagnol second devance une nouvelle fois Stefan Bradl : le championnat n'est pas joué.

 
 
 
le podium
 
1. Andrea Iannone - 2. Marc Marquez - 3. Stefan Bradl
 
 
les français
 
Mike Di Meglio 15ème marque des points mais sans plus
 
 
 
Valentin Debise 19ème. Légère déception pour le français qui perd 2 position par rapport à sa place de la grille
 
 
 
Jules Cluzel chute et abandon
 
 
 
pause de charme
 
douche au champagne
 
 
 
Technomag - CIP
sommaire
 
double top ten
Sofuoglu 10ème - Aegerter 8 ème
 

Un bon cru pour le Team CIP qui place ses deux pilotes dans le top ten.

Et notamment le retour en forme de Dominique Aegerter qui avait un peu baissé de pied après un bon début de saison.

Une baisse de régime qui avait correspondu à un regain de forme de son coéquipier Kenan Sofuoglu.

Maintenant il semble que l'équilibre entre les deux pilotes semble revenu et ce n'est pas Alain Bronec propriétaire du Team qui s'en plaindra.

 
Dominique Aegerter
 

Dominique effectue une bonne entrée en matière avec une 10ème position, Kenan est un peu plus en retrait à la 16ème place.

Le pilote Turc met 5 tours à venir prendre la 10ème place. Dominique prend deux places et se hisse en 8ème position.

 
Kenan Sofuoglu
 

Dominique est dans un groupe de 4 pilotes à la lutte pour le gain de la 6ème place.

Kenan est esseulé avec son coéquipier en ligne de mire.

A mi-course, Kenan remonte à moins d’une seconde de Dominique.

 
Dominique Aegerter
 

S'il arrive à faire la jonction, Kenan a cependant trop entamé son capital pneumatique pour pouvoir tenter une attaque.

Il assure sa 10ème place jusqu’à la ligne d’arrivée.

Dominique parvient à doubler Corsi dans le 17ème tour mais il ne reste plus que 3 tours pour essayer de grappiller d’autres places. Il finit a la 8ème.


 
Kenan Sofuoglu
 
Alain Bronec propriétaire du team
 

Toute l’équipe est très contente de cette entrée en matière pour la seconde moitié du championnat.

Avoir nos deux pilotes dans le top 10 est une satisfaction et un objectif pour le reste de la saison.

 
Dominique Aegerter
 

Il faut que nous améliorions les séances d’essais afin de pouvoir partir plus près du groupe de tête et espérer finir mieux.

 
Kenan Sofuoglu
 
 
pause de charme
 
coup double
 
 
125
Johann Zarco rate le coche
la grille de départ - 19 tours - 102 km - 40 mn - moyenne 150 km/h
air 24° - humidité 44% - piste 36°
 
sommaire
 

L'occasion était belle mais Johann Zarco l'a manquée. La panne qui a mis Terol et sa moto «supersonique» hors course ne se reproduira pas à chaque fois et l'occasion était belle pour Johann d'en profiter pour ouvrir son compteur de victoires à Brno.

Ceci dit rien de tragique dans tout cela car l'essentiel est ailleurs : la montée en Moto 2 en 2012 constitue la priorité pour le français qui semble presque à l'étroit dans ce championnat 125 et bientôt Moto 3.

Le titre serait la cerise sur le gâteau c'est certain mais la saison de Johann Zarco est déjà totalement réussie. Le Pontétien a crevé l'écran et convaincu les Teams Managers de la Moto 2 de lui confier une moto et un salaire (enfin). Bravo Johann. Reste plus qu'à trouver le bon Team.

Notre petit doigt nous dit que du côté de Tech3 un français pourrait chasser l'autre...

 
Sandro Cortese le plus malin
 
 
Une pensée pour Luis Salom forfait qui s'est blessé au warm up et pour Jonas Folger malade
 
 
 
la grille
 

Nicolas Terol a signé la pole devant Johann Zarco qui continue de marquer le leader à la culotte, Sandro Cortese partageant la 1ère ligne avec les deux hommes.

 
la pole pour Nicolas Terol
 
 
le départ
 

Nicolas Terol part très fort devant son coéquipier Faubel et Johann Zarco tandis que 2 pilotes chutent dès le 1er tour Ajo et Martin, Danny Kent et malheureusement Alexis Masbou suivront alors que Louis Rossi loupe complètement son départ et pointe seulement 29ème.

 
le hole shot Nicolas Terol
 
 
la course
 

Johann Zarco réussit dorénavant toutes ses entames contrairement au début de saison.

Le français se cale immédiatement dans le sillage de l'espagnol et les deux hommes prennent rapidement plusieurs longueurs d'avance sur Sandro Cortese, Faubel et Vinales.

 
Johann Zarco a pris le bon wagon
 

Avec une belle assurance Johann Zarco s'empare du commandement devant Nicolas Terol alors que Sandro Cortese semble en mesure de recoller les deux hommes.

 
Sandro Cortese semble en mesure de recoller
 
Bel effort de Sandro Cortese qui réussit à ramarrer le duo de tête alors qu'en début de course les deux hommes avaient semblé creuser un trou définitif.
 
Sandro Cortese qui réussit à ramarrer le duo de tête
 
 
encore 15 tours
 

Nicolas Terol, Johann Zarco et Sandro Cortese dominent toujours la course avec Johann en leader ponctuel grace à une petite dérobade de la moto de Terol.

 
3 hommes en tête
 

Derrière les 3 hommes le trou n'est pas encore fait car Faubel, Vinales, Gadea, Moncayo, Oliveira et Vasquez sont encore en mesure de rentrer.

 
le groupe de Faubel peut encore espérer...
 

Cependant au fil des tours aucun de ces 3 pilotes ne réussit à s'extraire de ce second groupe qui se fait peu à peu distancer par les leaders.

 
Alberto Moncayo
 
Chez les 3 leaders c'est Nicolas Terol qui domine toujours les débats tandis que Cortese fait l'élastique derrière Johann Zarco mais sans jamais se faire irrémédiablement décrocher.
 
Cortese fait l'élastique derrière Johann Zarco
 

C'est alors que la machine de Nicolas Terol connait un soucis mécanique qui va contraindre l'espagnol à l'abandon.

Une occasion en or pour Johann Zarco et Sandro Cortese qui peuvent tous deux remporter le 1er GP de leur carrière...

 
panne mécanique pour Nicolas Terol
 
 
encore 10 tours
 

Petite cause, grandes conséquences, Johann Zarco n'a pas vu l'abandon de Nicolas Terol (et ne verra pas non plus le panneautage qui le lui signale).

 
Johann Zarco leader en solo (ou presque) du GP
 

Le français mène le Grand Prix devant Sandro Cortese dont pense qu'il ne va faire qu'une bouchée, d'ailleurs l'allemand accuse déjà quelques longueurs de retard sur le français.

 
Johann Zarco seul aux commandes ? Pas tout à fait
 
Mais contre toute attente Sandro Cortese s'accroche au sillage de Johann Zarco et l'allemand semble capable de suivre le rythme du français sans trop de difficultés.
 
Sandro Cortese plus coriace que prévu
 
 
encore 5 tours
 
Situation inchangée en tête de la course où Johann Zarco assure toujours le train devant Sandro Cortese.
 
Johann Zarco et Sandro Cortese de concert
 

Il reste deux tours lorsque Sandro Cortese passe en tête.

Johann Zarco jette un coup d'oeil derrière lui pour constater qu'il n'y a personne... et donc pas de Nico Terol à l'horizon...

 
Sandro Cortese passe en tête
 
 
dernier tour
 

Johann Zarco s'empare de la tête en bout de ligne droite à l'entame du dernier tour... mais Sandro Cortese ne s'en laisse pas compter.

 
Johann Zarco prend l'avantage mais pas pour longtemps
 
L'allemand refait l'intérieur au français quelques virages plus loin... et résiste!
 
Sandro Cortese joue crânement sa chance
 
On se dit que dans le sinueux Johann Zarco ne va faire qu'une bouchée de l'allemand mais le français ne tente pas d'attaque malgré une vitesse que l'on sent supérieure ...
 
Johann Zarco semble plus facile que Sandro Cortese
 

Malheureusement Johann Zarco place son attaque dans le dernier gauche-droite du circuit.

Un gauche-droite on le sait, profite toujours au pilote à l'exterieur du premier gauche puisque la configuration de l'enchaînement le place naturellement à l'intérieur, et donc en position de force, dans le droit suivant...

 
Sandro Cortese avait bien anticipé le dernier esse
 
Une configuration fatale à Johann Zarco qui ne peut rentrer assez fort dans le gauche pour prendre nettement l'avantage sur Sandro Cortese qui n'a plus qu'à résister à l'attaque pour prendre Johann à son propre piège et ressortir à l'intérieur et passer la ligne nettement devant le français qui, de plus, a bien failli chuter en réaccélérant trop tôt sur l'angle en désespoir de cause...
 
Zarco a raté le coche à Brno mais pas sa saison et c'est là l'essentiel
 
 
le podium
 
1. Sandro Cortese - 2. Johann Zarco - 3. Alberto Moncayo
 
 
les français
 
Johann Zarco 2ème voir ci-dessous
 
 
 
Louis Rossi

A l’occasion de cette reprise, Louis accueillait deux de ses partenaires axonnais : Laurent Steinmann, PDG  de la société SDP et Yves Dupont, PDG de l’Hotel des Francs Best Western, qui avait profité de ce mois d’août pour venir l’encourager en famille.

 
 

Ce week-end marquait aussi les «retrouvailles» de Louis  avec une moto qui, profitant de cette trève estivale, a pu bénéficier  d’une analyse complète dans les ateliers Matteoni.

L’origine des pannes à répétition ayant été détectée, il ne restait plus qu’à tester…

 
 

 18ème sur la grille à la suite du forfait de Luis Salom, tous les espoirs sont permis s’il parvient à rester dans un groupe pour bénéficier d’aspirations…. Malheureusement, Louis reste scotché sur la grille et rate son départ.

Mais au prix d'une extraordinaire remontée Louis Rossi, pointé 29ème en début de GP, arrache finalement la 15ème place et rentre dans les points pour la sixième fois cette année sur dix Grand Prix.

 
 
Louis Rossi

 Déçu d’avoir raté mon départ, j’ai malgré tout fait une bonne course.

Néanmoins, l’équipe doit se mobiliser pour trouver  la puissance moteur indispensable si nous voulons réaliser de meilleures performances.

 
 
 
Alexis Masbou 16ème suite à un défaut de fabrication sur son pneu avant
 
 
 
coup de projecteur... le tchèque Popov n'a pas crevé l'écran mais finit 17ème... à suivre
 
Miroslav Popov
 
 
pause de charme
 
grandes distributions
 
 
Johann Zarco
sommaire
 
caramba encore raté
2ème
 

Johann Zarco ne peut s'en prendre qu'à lui-même cette fois-ci car sa décision d'attendre le dernier enchainement pour tenter de passer Sandro Cortese s'est avéré stérile voire même risquée car le français a été à deux doigts de se flanquer par terre.

Voilà pour l'aspect négatif de cette course.

 
 

Avant d'aborder le positif, et dieu sait s'il y en a, une interrogation...

Comment et pourquoi 10 tours après l'abandon de l'espagnol Johann Zarco n'a pas su que Nicolas Terol était dans les choux?

 
 

Le positif maintenant : l'abandon de Nicolas Terol permet à Johann de reprendre 20 points d'un coup à l'espagnol sur lequel la pression va commencer à se faire de plus en plus pesante!

 
 
 
interview de Johann Zarco quelques semaines après la course
 
interview réalisée à Misano 2011
 
 
Par ailleurs cette défaite est une expérience de plus pour le français et quand on sait que Johann (et Laurent Fellon) savent tirer les enseignements de toutes leurs déconvenues comme de leur succès on peut être sur et certain que la mésaventure du esse de Brno a peu de chances de se reproduire.
 
 

Enfin il ne faut pas se voiler la face.

Le titre tout le monde y pense mais l'avenir de Johann passe déjà par un guidon en Moto 2 l'an prochain.

Et sur ce plan Johann a déjà accompli l'essentiel à savoir se faire remarquer et se trouver en position de force pour négocier la suite de sa carrière dans des conditions optimales.

 
Johann Zarco direction le Moto 2 en 2012
 
 
pause de charme
 
le meilleur pour la fin
 
 
 
Red Bull Rookie Cup
résultats - 1ère manche - 2ème manche - le général
 
sommaire
 

Alan Techer assuré de la 3ème place sur le podium

 
les courses en vidéo
 
1ère manche
 
 
 
2ème manche
 
 
 
 

C'est sur le sec qu'a été donné le départ de cette 1ère manche de cette Red Bull MotoGP Rookies Cup de Brno avant que la pluie ne vienne interrompre la course.

 
 

Un second départ fut donné avec 5 tours à couvrir.

Une mini course que remporta le jeune américain de 14 ans Joe Roberts devant Sissis qui commit une faute en vue de la ligne laissant l'américain le devancer.

 
 

L'australien décidément peu inspiré en République Tchèque était largement en tête de la seconde manche lorsqu'il chuta cette fois-ci à seulement 3 virages de l'arrivée.

 
Arthur Sissis
 

De ses trois poursuivants c'est Alan Techer qui a su se montrer meilleur finisseur devant Vavrous et Deroue.

 
Alan Techer
 

Une victoire heureuse pour le jeune français mais qu'importe une victoire tout de même qui lui permet d'assurer mathématiquement sa 3ème place au classement général de l'épreuve et ce quel que soit le résultat de la dernière course qui sera en revanche déterminant pour désigner le vainqueur de l'épreuve...

 
Alan Techer
 
texte adrien
 
 
photographe Mototribu Philippe Guérin
photos : Teams - Bridgestone - motogp.com - Red Bull Rookie Cup
textes adrien
mise en page adrien
 
 
haut de page
disclaimer